Prophétie de Catherine Emmerich pour notre Temps

(1974, 272 pages)

On connaît – souvent superficiellement – le récit des visions d’Anne-Catherine Emmerich, cette religieuse qui, du 29 décembre 1812 au 9 février 1824, jour de sa mort, portait dans sa chair les blessures de la croix.
«Ces visions sont peut-être les plus merveilleuses, les plus riches, les plus vastes, les plus profondes et les plus saisissantes que l’esprit humain ait contemplées en ce genre.» Ainsi s’exprimait Goerres parlant d’Anne-Catherine Emmerich. Il en était assurément ainsi quand, dans la première moitié du dix-neuvième siècle, il écrivait sous la dictée de sa célèbre Mystique.
Anne-Catherine prophétisa, et ce qu’elle énonça est assez troublant. Il ne s’agit point de textes-rébus comme ceux de Nostradamus, mais de phrases simples et claires, qui éclairent les jours que nous vivons d’une lumière très crue. Ce qu’annonça la petite paysanne de Westphalie, il y a un siècle, se réalise, en effet, en partie aujourd’hui. C’est à l’application «à notre temps» de ces prophéties qu’est consacré en grande partie ce livre. Rappelons que Paul VI a approuvé, le 18 mai 1973, le décret de reprise de béatification d’Anne-Catherine Emmerich.

© 2019 - Publications Raoul Auclair Inc   Québec, Canada